Mon parcours vers le veganisme

tomatoes-681463_960_720

On me pose souvent la question, pourquoi je suis devenue végétarienne puis végane. Je vais essayer d’y répondre dans cet article.

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais aimé la viande. J’étais plutôt de ces enfants que l’on « force » à manger sa viande et non pas ses légumes, que je mangeais volontiers. Je me souviens avoir caché des bouts de viande dans ma bouche pour aller les recracher après… Au restaurant, je mangeais les légumes, les féculents, et si j’avais encore de la place, la viande, mais je choisissais en général mes plats en fonction des accompagnements et non le contraire. Je n’ai jamais aimé le lait de vache, boire un verre de lait était impensable pour moi, je ne mangeais pas de yaourt et je n’aimais pas non plus les œufs, ni le miel.

sandwich-1051605_960_720

On m’a forcée à manger plus de produits laitiers après m’être cassé deux fois le bras. Je me souviens avoir un jour demandé à ma maman pourquoi on mangeait les animaux, je crois que j’avais déjà un problème de conscience à ce niveau-là. Sa réponse était qu’il y avait deux sortes d’animaux, ceux qu’on voit dans les prés et ceux qu’on mange, et je ne sais pas pourquoi je me suis contentée de cette réponse qui me dérangeais pendant plusieurs années.

Je me souviens aussi avoir eu des discussions à table avec mes sœurs, qui disaient qu’elles pourraient n’être que « carnivores » car elles aimaient tellement la viande. Je ne disais pas grand chose, mais au fond j’avais le sentiment d’être tout le contraire, enlever la viande de mon alimentation ne serait pas un problème.

Lorsque je suis partie de la maison et que j’ai pris mon premier appartement, j’ai aussi rencontré Nala. Aimer un chat, un animal, un être vivant, aussi fort, m’a fait prendre conscience de beaucoup de chose. Je me suis mise à penser « comment est-ce que je peux autant aimer ce chat et manger d’autres animaux ? » ça n’avait plus de sens.

J’ai alors commencé par réduire ma consommation de viande en me tenant uniquement aux viandes blanches, et de temps en temps du poisson.

Et puis je me suis renseignée, sur la provenance des viandes, sur comment elles passent d’une vache à un steak, et là, plus possible de revenir en arrière. Je me suis demandée comment j’ai pu ne pas voir tout ça en un peu plus de 20 ans… Je suis donc devenue végétarienne du jour au lendemain, sans regret, et sans manque. En fait, ça a plutôt été un soulagement pour moi, je me suis tout de suite sentie mieux avec moi-même, mes actes étant en accord avec mes convitions.

J’ai continué de m’informer et j’ai progressivement arrêté les produits laitiers, que je ne consommais que sous forme de fromage et relativement rarement, puis les œufs. Et sincèrement, ça a été facile. Ma famille l’a bien pris et n’a apparemment pas été très surprise d’ailleurs. Le plus difficile (et encore) c’est de manger à l’extérieur, la Suisse n’était clairement pas un pays Vegan Fiendly, mais en s’y prenant à l’avance en appelant le restaurant pour leur expliquer la situation ou en choisissant des restaurants proposant de la cuisine du monde (italiens, asiatiques) je n’ai jamais de problème. Il suffit de commander une pizza aux légumes en demandant de ne pas mettre de mozzarella et le tour est joué !

vegan-946034_960_720

Et au lieu d’être frustrée comme la plupart des gens le pense, j’ai découvert un autre monde alimentaire, des saveurs, des associations que je ne connaissais pas et qui sont pourtant incroyables. Pourquoi faire souffrir des animaux qui n’ont demandé qu’à vivre alors qu’on peut se nourrir sans problème autrement ?

Viens la question des carences. Quels végéta*iens n’a jamais entendu « mais tes protéines? Et le fer ? Et le calcium ? » Sachez que les protéines sont des acides aminés et qu’on en retrouve – presque – dans tous les aliments. Une carence en protéines est presque impossible. Il y en a dans les légumes, les fruits, les légumineuses, certaines céréales, les oléagineux… Les possibilités ne manquent pas. Le fer est certes très présent dans la viande rouge, mais on en trouve dans les légumes verts aussi, les oléagineux… Pareil pour le calcium.

Je fais du sport 5-6 fois par semaine et je suis en pleine forme, mes muscles se forment, je ne suis pas transparente, et j’ai beaucoup d’énergie.

carrot-1085063_960_720

La seule et unique vitamine qui ne se trouve PLUS dans le régime végétal, c’est la vitamine B12. Je souligne le « plus » car elle se trouvait avant dans la terre, que l’ont mangeait par le biais des légumes, et les animaux par le biais de l’herbe. Cependant, avec les pesticides et autres produits chimiques avec lesquels nos terres sont traitées, cette vitamine ne se trouve plus dans nos sols. Les animaux sont supplémentés afin que l’homme retrouve cette vitamine dans son alimentation. Alors pourquoi ne pas simplement se supplémenter directement ?

J’ai abordé jusqu’ici l’aspect éthique du végétalisme, car c’est ça qui m’a fait ouvrir les yeux. Mais il y a aussi un aspect bénéfique sur la santé. Les animaux sont bourrés d’antibiotiques, plus un seul poisson ne contient pas de plastique, ce n’est vraiment pas ce dont notre corps à besoin. De plus, même si certaines personnes pensent le contraire, il est prouvé que les intestins de l’homme sont très longs, comme ceux des herbivores, alors que ceux des carnivores sont beaucoup plus court. Nos intestins ne sont pas fait pour digérer la viande, ni le lait de vache.

sushi-1234377_960_720

Il y a aussi l’aspect écologique. Saviez vous que l’élevage du bétail pollue plus que tous les moyens de transports réunis ? Pour résumer, un végane qui roule en gros 4×4 pollue MOINS qu’un mangeur de viande qui se déplace à pied ou à vélo…

Enfin bref, tous ces éléments réunis font que personnellement, c’est le choix de vie que je prends, pour les animaux, pour ma santé, et pour la planète.

J’espère que cela aura répondu aux questions, et si vous en avez encore n’hésitez pas à me les poser ! Je précise que j’expose mon ressentis et que ce n’est pas une accusation envers ceux qui mangent de la viande, mais je souhaite que les choses soient dites clairement afin que les gens sachent vraiment ce qu’il se passe derrière tout ça.

IMG_3241

Publicités

14 réflexions sur “Mon parcours vers le veganisme

    1. Très intéressant…je ne suis pas végétarienne ,mais depuis quelques mois je découvre la cuisine végé et végane et je recherche plein d’infos…je ne pense pas pouvoir devenir végane mais végétarienne peut être ,pour des raisons écologiques ,par dégoût de ce que l’industrie de la viande fait subir aux animaux …j’essaie de privilégier la viande produite par les petits producteurs locaux,les oeufs de mes poules qui sont heureuses je pense…
      Comment as tu réglé le problème de cette vitamine b12?
      A bientôt ,je te suis sur instagram
      Laurence

      J'aime

      1. Il n’y a pas de scènes choquantes d’abattoir ou quelques secondes… c’est vraiment bien fait et démonte diverses associations prétendues écologistes au service de lobbies ! Je te le conseille vivement !

        J'aime

      2. Je crois que je vais le regarder oui ! Merci ma belle ❤ Ouais Earthlings franchement il faut avoir le coeur bien accroché, je trouve que si tu est consciente du mal qui est fait au animaux et que tu entreprends une démarche vers le végétarisme, c'est pas nécessaire de s'infliger ça… Bisous !

        J'aime

  1. Par curiosité, je voulais voir le film « Cowspiracy » et j’ai découvert qu’ils sont en préapration et en quête de fond pour un second film qui traite des impacts directs sur notre santé et le lobbyisme fait par l’industrie pharmaceutique. Je te mets le lien, qui peut-être très utile ! 🙂
    https://www.indiegogo.com/projects/what-the-health–4#/

    Sinon, j’adore ton article et j’avoue ne pas être végétarienne mais essaye de diminuer ma consommation de viande…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s