Philippines: première impression

A0FB2545-9272-4859-898D-53139E96B651

Alors que tout le monde est super excité de découvrir les Philippines, j’ai échappé à cette règle en vivant mon premier coup de blues du voyage. On m’avait prévenue, et je pense que le fait d’avoir passé plusieurs jours dans des grandes villes (KL et Bangkok) et de m’être retrouvée seule a Manille, une ville que je n’ai pas du tout aimée, à pesé sur la balance. Ajoutons le fait que je venais de passer un mois de rêve sur les îles de Thaïlande en très bonne compagnie, je n’étais pas sure de rester un mois comme prévu.

Et oui, voyager c’est aussi se retrouver seule face à ses émotions, et je n’y échappe pas. Mais dès que j’ai retrouvé ma copine Florina qui voyage en Asie depuis 11 mois, et qu’on a prit la route direction Puerto Galera, je me sens tout de suite mieux.E3EF3C40-5282-4925-ABDE-0B2CB0BBF25F

Vous le savez peut-être, les Philippines ne demandent pas de visa, mais on a l’obligation de présenter un titre de sortie du pays à l’embarquement. Comme je voyage au jour le jour et que je sais rarement où je serais d’ici trois jours, il était impossible pour moi de prévoir quand je voulais quitter les Philippines et pour aller où. J’ai donc opté pour One Way Fly, un site qui propose des billets d’avion à 19€ qu’ils annulent au bout de 14 jours. Ça permet d’avoir un vrai billet de sortie à présenter et de pouvoir choisir au moment venu ce qu’on veut faire.

Se déplacer aux Philippines prend du temps, et il vaut mieux réserver ses vols à l’avance pour éviter de payer trop cher. Au départ de Manille, on a prit un bus puis un bateau pour rejoindre Puerto Galera où on arrive a 22h sans réservation d’auberge. Par chance, on en avait repéré une où on décide de se rendre et on est accueilli par Kim et Nenette, qui ont des lits libres pour nous. On devait rester une nuit, on a prolongé de trois tellement on était bien !

C’était un endroit calme, on a trouvé une plage où on était seules, on a eu la chance d’aller dans la « Beach front » property de Kim et Nenette où on a fait du kayak et du snorkeling… Il y avait même un restau ouvert H24 qui proposait plusieurs plats vegan à quelques pas de l’auberge ! Et un manguier sur la propriété où on pouvait aller chercher  nos mangues le matin 🙂

Ce n’est pas une destination connue ici mais justement, rien que pour l’authenticité ça en vaut le détour. On a également été voir White Beach qui est beaucoup plus touristique, et on a marché jusqu’à Talipanan Fall, une cascade où on a pu profiter de la tranquillité seules durant un moment.412C5EF2-803F-426B-847C-DFC26BE9E5EC

Le contraste avec ma prochaine destination a été flagrant, car je m’en suis rendue à Boracay, une île très touristique qui a été fermée durant 6 mois et a été rouverte récemment. La plage est absolument magnifique mais il y a vraiment trop de tourisme de masse et je n’ai pas forcément apprécié mon séjour ici.

Infos pratiques:

– Hostel a Manille: Bahay Kubo

– Hostel a Puerto Galera: Bahay Isla

– Hostel Boracay: Frendz, ils proposent chaque soir un menu et il y  souvent une option végétarienne pouvant être vegan

– Coco Mama à Boracay: délicieuse glace coco avec mangue

– Landry Dépôt: restaurant ouvert H24 à Puerto Galera

65FF0906-39BC-4F4C-AB13-A9B7F18F3506
Glace coco de chez coco Mama
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s